Le Royaume Funeste

Le Royaume Funeste est un jeu de Rôle par forum...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'embuscade(guerre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Armir

avatar

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: L'embuscade(guerre)   Dim 17 Déc - 4:52

EMBUSCADE

Les nains m’avaient chargés d’éclairer leurs avants ainsi que dès fois leurs arrières…
Un jour où la matinée était claire, bien que brouillait par une épaisse brume recouvrant la cime des arbres, dont le lierre s’enroulait circulairement jusqu’aux branches feuillues les plus hautes, je vis au loin une armée de six milles orques, visiblement de l’élite…
Prenant garde à ne point nous faire repérer, nous retournâmes expliquer la situation aux nains dont le chef voulut éliminer les peaux vertes.
Je fus convié à élaborer le plan de bataille.
Les elfes et les nains étant nyctalopes contrairement aux orcs, nous choisîmes d’attaquer la nuit.
Moi et ma troupe nous fûmes charger de passer derrière les lignes ennemis pour essayer de tuer les éventuels chamans drogués aux champignons d’une grande puissance malgré leur piètre apparence.
Nous arrivâmes sur les lieux, un mauvais campement formé de tentes en cuir soutenues par des pieds de bois était présent, les nains ne furent pas assez discrets ^^, les veilleurs orques les repérèrent sans peine et sonnèrent l’alerte.
Les barbus chargèrent en formation désordonnée, brandissant haut leurs haches à deux mains tandis que leurs armures en mithril reflétaient la lumière sous les braseros orcs, leurs visages étaient déformés par la rage que leur provoquaient ces monstres.
Ma cinquantaine d’archers passa sans problème derrière les lignes des peaux vertes trop occupés à repousser les nains, nous nous faufilions entre les dizaines de tentes égorgeant tous les monstres isolés.
Au bout de la centième victime nous nous arrêtâmes devant une tente beaucoup plus grande que les autres, j’ordonnai d’avancer prudemment quand un bras me retint.
C’était mon homme spécialisé dans la détection de la magie et l’identification des sorts.
Il me fit comprendre qu’un champs d’alarme entourait l’endroit, et que si nous y pénétrions à plusieurs une alerte serait sonnée.
A ce moment-là j’ordonnai à mes hommes de rejoindre les nains tandis que je m’occuperai de cet endroit.
Ils s’exécutèrent dans une parfaite discipline.
Je psalmodiai une incantation mineure, mes pas se firent plus légers tandis que je ne laissai plus aucune trace derrière moi alors que le sol était extrêmement boueux à cause du piétinement des peaux vertes.
Je pris une dague dans chaque main en prenant de garde de ne pas émettre un seul tintement métallique.
Puis je pénétrai dans la tente, elle était sombre et empestait la magie noire, il s’y trouvait nombre de flacons aux contenus mystérieux que je ne préférai pas imaginer tandis que des composants étaient entreposés un peu partout.
Je déduis aussitôt qu’un shaman habitait ici ce qui raffermit mon attention.
J’entendis un bruit derrière un voile en cuir, je m’avançai, je sentais un danger imminent quand soudain une boule de feu traversa la tente, il ne me valut de ne pas être carboniser qu’au réflexe de m’être jeté en avant.
Le sorte de rideau étant brûlé je pus apercevoir le mage qui m’avait lancé le sort, il allait s’enfuir et je ne pouvais l’admettre, je lançai d’un jet adroit et précis ma première dague qui atteint l’orc en pleine nuque, il s’effondra sur le sol.
Alors je me jetai sur lui et l’achevai en lui coupant la gorge, le sang coula en abondance de la plaie tandis que le gobelin expirait.
Un peau verte arriva alerté par le cri du shaman, je m’empressai de lui lancer ma dague au travers de la gorge, il s’effondra mortellement touché.
J’entendais les cris venant de la bataille, achevant les monstres au passage, je me cachai derrière une tente et de loin je vis l’horreur qui se déroulait, les nains commençaient à reculer sous les pertes et j’en compris la cause, de nombreux autres magiciens lançaient des sillons de feux traversant les rangs.
Je bandai mon arc dont le trait parti vers celui qui avait l’air le plus puissant, il mourut sur le coup.
Du côté du quel j’étais aucun peau verte ne pouvait faire barrage de son corps aux flèches meurtrières se dirigeant sur les mages.
Ainsi profitant de leur surprise, je couchai les dix mages à terre et changeai aussitôt de position de tir.
Au passage je retrouvais ma troupe dont les armes étaient tachetées de sang rouge vif.
Le sergent me raconta qu’ils s’étaient battus contre une soixantaine d’orc et qu’ils avaient subi seulement deux pertes car ils étaient très expérimentés…
Nous nous plaçâmes dans le flanc gauche des peaux vertes et nous commençâmes à vider nos carquois les uns après les autres, au bout de seulement quelques minutes cinq cents orques étaient tombés ce qui renversaient le cours de la bataille.
Je conduisis mes troupes au corps à corps dans un cri de guerre redonnant vigueur et courage aux nains.
Nous fîmes un carnage, les orques pris à dépourvu ne nous opposèrent que de piètres résistances tombant sous nos coups mortellement précis et adroits, tandis que l’élite naine arrivait au contact par le flanc gauche, les peux vertes acculés pris en tenaille et de flancs ne tinrent point.
Ils s’enfuirent dans le plus grand désordre tandis que je criai :
VICTOIRE !!!
Les chefs nains me remercièrent et me firent cadeau de runes qu’ils placèrent sur mes épées longues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'embuscade(guerre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» Les USA perdent la guerre en Irak
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume Funeste :: Hors-jeu :: Récit-
Sauter vers: